Sunday, February 15, 2009

Chaleur torride à Maurice - "Canicule" à Port Louis

Comme dit le fameux dicton : « Après la pluie, le beau temps »

Inévitablement, cela s’applique à la situation climatique de notre petite ile qui flotte aisément dans l’Océan Indien. Mais le beau temps sera confusément défini dans notre contexte. Apres quelques jours de forte pluie, on a eu recours à un apaisement de la chaleur qu’on endurait depuis l’année dernière : Les nuits étaient plus douces et moins chaudes ; on pouvait certainement dormir sur nos deux oreilles sous notre couette.

Mais ne nous réjouissons pas de si tôt ! La chaleur étouffante est de retour chez nous quoi qu’on ne l’accueille pas à bras ouverts.

Dans toute ile, on se plaint de cette chaleur ayant un caractère atroce qui fait de nos journées lourdes et nos nuits blanches. Si on n’a point de climatisateurs ni de ventilateurs qui apaisent notre mal de nuit, on est coincé évidemment !

La surconsommation électrique due à l'usage intensif des climatiseurs entraîne conséquemment de plus un déséquilibre brutal de l'offre et de la demande.

Néanmoins, on n’est pas arrivé à la canicule et on doit se considérer chanceux. En premier lieu, aucun facteur de la sécheresse n’est à noter jusqu’à présent. Puis, les cas d’incendie des forets n’ont pas été rapportés. Ce qui explique la "canicule du siècle", comme désignée par les médias, en Australie où plusieurs habitations ont été ravagées sous les flammes mortelles des incendies qui ont eu lieu. De plus, on souligne une série de décès imputés à des coups de chaleur.

Certes, la population mauricienne ne doit guère faire la sourde oreille. On doit commencer à être vigilants et ainsi se protéger des effets de cette chaleur qui nous guette et nous ronge la vie.

Il y a trois catégories de gens qui sont particulièrement exposées :

  • les enfants : La chaleur expose les nourrissons et les enfants au coup de chaleur et au risque de déshydratation rapide : ils sont plus sensibles à ces risques du fait de leur jeune âge. Les parents doivent donc leur procurer régulièrement des boissons fraîches même en l’absence de demande, et les aider à boire. Les promenades et sorties seront limitées pendant les pics de chaleur, particulièrement avant l’âge d’un an, toujours avec des vêtements légers, de couleur claire, sans oublier un chapeau pour se protéger des rayons de soleil. Il est de plus conseillé de donner des bains fréquents durant la journée.
  • les personnes âgées ou ceux qui ont des maladies cardiaques : celles-ci sont plus fragiles que l’ensemble de la population. Elles sont ainsi les premières personnes qui devront appliquer les conseils prodigués. Elles doivent faire appel à leur famille ou à leur entourage pour se faire aider ou pour avoir recours à l’eau même si la notion de soif est absente.
  • les personnes exposées aux chaleurs extrêmes par exemple les maçons, les éboueurs, les marchands ambulants, les gens qui travaillent sur le port voire les sportifs, randonneurs ; bref, ceux qui font des efforts physiques sous ce soleil de plomb.

Soyez vigilants!

On doit avoir recours aux précautions nécessaires en avance.

L’épuisement survient après plusieurs jours de chaleur, surtout chez les personnes âgées, et se manifeste principalement par des étourdissements, une faiblesse et une fatigue, une insomnie ou une agitation nocturne inhabituelle. Les conseils à prendre sont diverses.

A noter :

1. Boire fréquemment et abondamment de l’eau, du jus de fruit ou une boisson énergétique diluée d’eau, même lorsque l’on n’a pas la sensation de soif (boire au moins 1,5 litres voire 2 litres d’eau par jour.)

2. Se rafraîchir en se mouillant la peau ou tout simplement prendre des bains fréquents lorsqu’on transpire considérablement.

3. Eviter les sorties aux heures les plus chaudes et maintenir sa maison fraîche en ayant une bonne aération.

4. Se protéger du soleil en appliquant une crème solaire en particulier et se munir d’une bouteille d’eau lorsqu’on se déplace.

5. Porter des vêtements amples, aérés et clairs et des chaussures légères.

Enfin, un message de solidarité : ne pas hésiter à aider et à se faire aider.

Mehnaz

Digg!

Bookmark and Share